Les collaborateurs Chris Levett et Maya Fuhr; l’un et l’autre moitié de Stella TV, se partagent à part égale direction artistique, tournage et montage. Le style de Levett est brut, décalé, avide et comique, tandis que celui de Furh, aussi vibrant et invitant et tout autant à contretemps, dénote une forte influence nineties. À l’entrecroisement de leurs deux approches, à la manière d’un diagramme de Venn Stella TV, une esthétique indéniablement cool et surréaliste qui célèbre la différence.

Il y a plus de sept ans que ces deux artistes forment ce qui s’avère être un partenariat des plus organiques. Levett et Fuhr sont tous deux faciles à vivre, drôles et charismatiques. Sur le plateau, ils échangeront sciemment d’approche afin de capter l’image désirée. Levett aura tendance à se retirer à la dérobée, décrochant de son sujet l’inattendu, alors que Fuhr, elle, est reconnue pour son habileté à saisir l’avant et l’après de ce qui constitue, selon l’usage, le «moment» devant la caméra.

Au-delà de leurs styles cinématographiques respectifs, leur estime du non conventionnel s’étend aux choix de leurs sujets et de leur approche de réalisation. Le duo préfère de loin le casting de rue aux mannequins, cherchant à scander les voix inaudibles en publicité traditionnelle. Entre leurs mains, le merveilleux devient bizarre et le bizarre devient merveilleux. Montage, effets, sons, distribution et choix de média, tous contribuent à leurs créations étranges et changeantes, qui évoquent à certains égards les arts d’interprétation. Une quelconque brusquerie et l’incapacité à deviner ce qui vient sont à la fois exaltantes et déroutantes pour le public. En étant attentifs, et nous le recommandons vivement, vous pourrez déceler un clin d’oeil d’humour inattendu et caractéristique de ce qu’ils font. Leur oeuvre, personnifiée, est l’ami qu’on invite toujours à une fête: l’interlocuteur confiant qui brise la glace et crée l’ambiance.